Nouakchott,  10/12/2019: Le Ministre des Finances, M. Mohamed Lemine Ould Dhehbi a supervisé, ce mardi à Nouakchott, l’ouverture d’un atelier consultatif sur le projet de doctrine administrative fiscale qui intervient, dans le cadre, de la réforme des finances publiques en cours et accompagne le code général des impôts récemment approuvé.



Cette rencontre est organisée par la direction générale des impôts à l’intention de tous les intervenants dans le secteur. Elle vise à enrichir ces documents, avant leur publication, dans leurs dimensions pratiques, législatives et leurs répercussions positives sur la relation entre les contribuables et les services des impôts.

Le ministre a, à cette occasion, remercié les participants pour l’intérêt qu’ils accordent à cet important atelier qui constitue une étape décisive dans le processus de modernisation et de promotion du système fiscal afin de le rendre plus juste et transparent.

Il a mis en exergue la place de choix qu’occupe la politique fiscale au sein de la politique globale de l’Etat précisant que celle-ci constitue, aujourd’hui, plus que jamais un outil performant et indispensable pour la réalisation des objectifs de développement économique et social.

Et le ministre d’ajouter que la politique fiscale constitue également un facteur déterminant en termes d’encouragement de l’investissement et d’instauration de la justice sociale en plus de son rôle capital en matière de croissance du produit intérieur brut.

M. Mohamed Lemine Ould Dhehbi a, par ailleurs, rappelé l’importance de la révision du code général des impôts ayant permis d’introduire de profondes réformes au niveau de l’impôt direct sur les sociétés et les contribuables d’une manière générale. D’où la nécessité, voir l’obligation de publier les documents administratifs garantissant la bonne interprétation des textes fiscaux dans le but de préserver les droits des contribuables qui ont désormais la possibilité de contester sur la base de ces textes devant les services des impôts ou de l’arbitrage.

Le ministre a enfin remercié les partenaires techniques et financiers qui ont accompagné ces réformes ainsi que les cadres de la direction générale des impôts pour les efforts consentis pour assurer la réussite de cette manifestation.

Quant à M. Enrico Colombe Teau leader économie et secteurs sociaux à la délégation de l’union européenne, il a souligné le rôle fondamental des recettes fiscales dans la collecte de ressources nécessaires à l’investissement dans le développement, la réduction de la pauvreté et la fourniture de services publics ainsi que le renforcement des capacités de l’Etat et de sa recevabilité.

Il a ajouté que la délégation de l’union européenne accorde une grande importance à ce nouveau code général des impôts et à sa doctrine précisant qu’elle prend en charge le financement de ces instruments à travers le projet d’appui à la gestion des finances publiques (PAGEFIP).

Le responsable européen a enfin dit que la collaboration entre les deux parties se propose d’instaurer de bonnes pratiques de transparence dans le domaine de la bonne gouvernance économique.

La cérémonie d’ouverture a été rehaussée par la présence du ministre de l’emploi, de la jeunesse et des sports, Dr Taleb Ould Sid ’Ahmed, du président de l’union nationale du patronat mauritanien et du secrétaire général du ministère des finances.

   
© Direction de la Tutelle Financière